Cinéma, Life Style

Le brio (22/11/2017)

Hello !

On se retrouve encore et toujours avec un article cinéma. Le film d’aujourd’hui est donc Le brio.

2444205.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Bande Annonce

 

 

Date de sortie : 22 Novembre 2017.
Réalisateur : Yvan Attal.
Distributeur : Pathé Distribution.
Acteurs : Daniel Auteuil, Camélia Jordana,  Yasin Houicha, etc…
Genre : Comédie.

 

 

 

 

 

 

Synopsis : 

Neïla Salah, qui a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate, s’inscrit à l’université parisienne : l’ASSAS. Dès le début, l’un de ses professeurs, Pierre Mazard,  déjà connu pour ses dérapages, s’en prend à elle. Pour se racheter une conduite auprès du conseil de la fac, il prend Neïla sous son aile pour la préparer au prestigieux concours d’éloquence. Les deux protagonistes finiront-ils par s’entendre et dépasser les préjugés ? Neïla gagnera-t-elle le concours ?

 

Mon avis :

J’aime beaucoup ce film, il rassemble plusieurs des critères qui font que pour moi, un film est bon.

Commençons tout d’abord avec le jeu des acteurs. Je trouve Daniel Auteuil parfait dans son rôle de professeur cynique et raciste. Il est insupportable à souhait. Cependant, plus le film défile, plus on s’attache à lui, tout comme Neïla s’attache à lui.
Camélia Jordan, qui joue Neïla Salah, m’a surprise en tant que comédienne. Moi qui la connaissait surtout comme chanteuse, je ne connaissais pas ses talents d’actrice. Ses mimiques m’ont aussi fait sourire dans les moment où Neïla doit faire face à ses émotions, notamment l’étonnement. Emotions qu’elle soit d’ailleurs apprendre maîtriser si elle veut gagner le fameux concours d’éloquence.

Les paroles racistes dites par le professeur m’ont bien-sûr indignée, mais m’ont aussi fait rire car ce sont de tels clichés que ça en est drôle à entendre. Le plus drôle dans tout ça, c’est la spontanéité avec laquelle Pierre Mazard déballe ces préjugés. Pareil pour les moments où Neïla lui répond.
Je vous avoue qu’en tant que fille très ouvert d’esprit, je me demande comment les racistes (et autres) ont réagis à ce film.

Au fond, je trouve que le scénariste ne se mouille pas trop face à ce sujet quand même important qu’est le racisme, car au final, les deux protagonistes finissent par s’entendre  malgré les préjugés. Je ne dis pas que c’est impossible, loins de là, mais je trouve ça un peu bizarre.
Cependant, je trouve ça beau qu’un professeur raciste et une banlieusarde que tout oppose finissent par s’entendre et même s’apprécier. Cela redonne espoir en l’être humain.

En dehors du côté moralisateur de ce film face au racisme et à la discrimination, j’ai trouvé que le message « bosse et tu arrivera à tes faims » est louable. Ajouté à cela des dialogue pleins de rhétorique et c’est le combo parfait !

Et pour finir, comme je le disais au début, j’ai beaucoup aimé ce film. Notamment parce qu’il dispose d’un critère important pour moi : le mélange d’émotions. Peu de films arrivent à me faire ressentir ça, ce moment où tu pleure et ris à la fois. Et « Le Brio » a réussi ça avec brio !

5256443.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 


Voilà ! Et vous, avez-vous vu Le Brio ? Si oui, dites moi ce que vous en avez pensez dans les commentaires. Et si non, vous attendez quoi ? :p

Bye ! 🙂 ❤